Frédéric LEONE

Frédéric LEONE

Membre permanent

EMAIL
Fonction actuelle
Professeur des universités
spécialité
Géographie des catastrophes et des risques naturels
responsabilités
  • Directeur du LAGAM,
  • Co-responsable du master GCRN (Gestion des Catastrophes et des Risques Naturels),
  • Co-responsable de la collection « Géorisques » aux Presses Universitaires de la Méditerranée.
DOMAINES DE RECHERCHE ET D’EXPERTISE Frédéric Leone est professeur au département de Géographie de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 (UPVM3) et directeur du Laboratoire de Géographie et d’Aménagement de Montpellier (LAGAM). Ses recherches portent sur la reconstitution spatiale des catastrophes naturelles (volcanisme, tsunamis, mouvements de terrain, cyclones, submersion marine), l’évaluation intégrée des risques associés (géo-indicateurs, diagnostics de vulnérabilité) et l’aide à la gestion de crise (plans d’évacuation, cartographies, modélisation, accessibilité territoriale, SIG). Il a participé à plusieurs retours d’expérience dans la Caraïbe, en Asie du Sud-Est, Méditerranée et Pacifique. Ses activités contribuent plus généralement à la prévention des risques naturels et à la promotion d’une géographie appliquée, en particulier dans les pays du Sud. Il est cofondateur du parcours de Master 1&2 en Gestion des Catastrophes et des Risques Naturels (GCRN) de l’UPVM3. Il codirige la collection « Géorisques » aux Presses Universitaires de la Méditerranée. Il est également responsable de deux modules d’enseignement consacrés à la gestion territoriale des risques naturels à l’ENA Strasbourg (Mastère MPGTR) et à la faculté de médecine de l’université de Kinshasa (Master Ecom-Alger).
terrains d’études Antilles, Mayotte, Maroc, Vanuatu, Tanzanie, Philippines, Alpes françaises
collaborations SCIENTIFIQUES
  • Université d’El Jadida (Maroc),
  • Université des Philippines Diliman,
  • Université des Antilles,
  • Université d’Auckland,
  • Faculté de Médecine de Kinshasa (RDC),
  • IPGP,
  • REVOSIMA.
RECHERCHEs en cours
  • EVACTSU Mayotte (Planifier les évacuations face au risque de tsunami à Mayotte),
  • TIREX (Transfert des apprentIssages de Retours d’EXpériences scientifiques pour le renforcement des capacités de réponse et d’adaptation individuelles et collectives dans un contexte de changement climatique (Petites Antilles du Nord – saison cyclonique 2017),
  • TASOMA (Optimisation spatiale de l’alerte tsunami en méditerranée française)
  • TANZARISQUES (De la caractérisation des aléas et des risques volcaniques aux outils opérationnels de gestion de crise : le cas des communautés traditionnelles Massaï face aux menaces du Ol Doinyo Lengaï, Tanzanie),
  • ESCAPE-VOLCANO (Modèle de simulation individu-centré et spatialisé de l’évacuation des populations exposées à une éruption volcanique : le cas de la Soufrière de Guadeloupe),
  • Atlas de la ruralité mahoraise.
(co-)direction de thèses
  • IDAROUSSI TSIMANDA Fahad : Vulnérabilités différentielles des migrants à Mayotte : enjeux socio-politiques de la réduction des risques dans un département français insulaire en développement,
  • ARRAK Nesrine : Modélisation des risques par télédétection et SIG : le cas des processus morpho-dynamiques de la désertification dans la Jeffara (Tunisie Méridionale),
  • ZAOUI Ryma : La géovisualisation au service de la prévention des risques et des crises : application au site industriel d’Arzew (Algérie),
  • CANDELA Thomas : Optimisations cartographiques au service de la gestion des risques et des crises d’origine naturelle et technologique,
  • BELRHABA Tarik : Impact de l’élévation du niveau marin sur les plages de la région de Kénitra, Larache et sur la lagune de Moulay Bouselham : évolution future et résilience au changement climatique.